Le cahier des charges du deuxième appel à projets « Recherche hospitalo-universitaire en santé » vient d’être publié.

L’objectif est de soutenir les projets de recherche translationnelle en santé ou de recherche clinique, qui pourront s’appuyer sur des recherches fondamentales en biologie, en épidémiologie, en science sociale ou en économie de la santé et les prolonger en vue d’un bénéfice pour la prise en charge des patients, l’amélioration de la compréhension des maladies, des traitements plus efficaces et mieux tolérés, ou une amélioration de la performance des systèmes de soin.

En pratique, les projets pourront tendre au développement de dispositifs médicaux, de biomarqueurs à visée thérapeutique ou diagnostique, de plateformes biologiques et technologiques, bioinformatiques ou de biologie des systèmes.

Ils pourront également s’orienter vers la médecine personnalisée – le terme est vraiment mal trouvé, il suggère une médecine « industrielle« , non personnalisée, non? – notamment avec l’utilisation d’objets connectés « grand public » (sic). Sur ce dernier point, à noter que le passage de l’objet connecté gadget à l’objet connecté produit de santé nécessitera probablement plus que de la recherche !

L’appel à projets sera clos le 11 février 2016.

Partagez l'article sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *