Le Correspondant Informatique et Libertés (CIL) est chargé d’assurer la conformité des traitements de données d’une personne morale à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, dite Loi Informatique et Libertés. En 2009, le Barreau de Paris, rapidement suivi par le Conseil National des Barreaux, a introduit dans le règlement intérieur des dispositions autorisant les avocats à exercer ce nouveau métier.

Cinq ans plus tard, 64 avocats exercent en tant que CIL auprès de 87 organismes.

L’atelier « Faut-il être avocat 2.0 pour être CIL? », qui aura lieu le 7 juillet prochain pendant Campus, est l’occasion d’acquérir les connaissances techniques et, le cas échéant, juridiques nécessaires à l’exercice de ce nouveau métier.

Pour vous inscrire, c’est ici. Au 7 juillet, donc!

 

 

Partagez l'article sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *